La French Tech Côte d’Azur met ses jeunes pousses au vert

05/09/2022 • Nice Matin

Jour 2 : le grand oral pour lever des fonds à Nice. L’Observatoire de Nice pour lever des fonds. Un lieu magique, emblématique, inspirant. Il n’en fallait pas moins aux douze entrepreneurs sélectionnés par les équipes French Tech Côte d’Azur pour tenter d’ensorceler les business angels et fonds d’investissement venus les écouter. Le principe ? Un vidéo projecteur qui fait défiler les diapositives retraçant le projet du startupper : genèse, équipe, financement, concept approuvé ou en innovation en phase de prototype, perspectives de développement et surtout, la fameuse question : de combien ont-ils besoin pour faire décoller leur business ?

Retrouver l'article

RSE au programme

Des projets tous en lien avec la responsabilité sociétale des entreprises, vaste notion, qui englobe l’ensemble des actions menées par une société dans la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans son activité. Améliorer le quotidien de ses salariés, diminuer son empreinte carbone…

Tout est (presque) dans le pitch

Top départ des kitchs pour ces entrepreneurs tous issus du territoire, et tous venus pour lever des fonds : Oghji, Native Spaces, Qiti, Akidaia, MyTalents, Gandee, E-Move, ExactCure, Legapass, Borobo, TraXxs et Synple. Ils sont en demande de tickets compris entre 400k€ et 3M€. Sachant que l’année dernière, neuf startups sur dix avaient levé des fonds à l’issue de la session de pitch, dont Delicity, le livreur écolo niçois, qui a cloué cet été un deuxième tour de table. Alors l’exercice est stressant, parce que l’enjeu est de taille. Philippe Elie, dans la salle pour Angel’sBayInvest, prend des notes sur chacun après la série de questions : « Ce que je cherche, c’est l’étincelle. Il y a évidemment le projet qui doit tenir la route, mais quand j’investis, c’est qu’il y a un côté humain fort. La personne doit être engagée et engageante dans son pitch. On est là pour les aider à scaler [monter en puissance, ndlr], alors il faut un certain engouement quand ils présentent. »

Pitch de huit minutes, séances de questions/réponses avec les investisseurs, débriefing. Cible choisie, moment pour lancer son marché, technologie, choix des partenaires, montant des fonds demandés… Ils étaient une dizaine d’investisseurs présents dans la salle, tous très calés et intéressés. L’histoire ne dit pas (encore) qui a signé un chèque avec qui, mais ce qui est sûr, c’est que certain startuppers se sont démarqués, avec des pour-parler bien enclenchés à la pause déjeuner, sous un beau soleil niçois.

Toute la presse
Tous nos articles

Engagements & Convictions

Logo

La liberté n’a pas de prix

Partenaire de plus 34 assureurs dans le monde, nous mettons notre indépendance de courtier à votre service. Vous êtes libre de nous rejoindre, de nous quitter, de nous recommander.

Logo

Le sens des responsabilités

Pas de langue de bois entre nous ! La défense de vos intérêts passe par des échanges clairs, honnêtes et compréhensibles par tous ainsi que par une disponibilité 24/7 en cas d'urgence.

Logo

Le choix de la solidarité

Assurer votre liberté sans frontière et rendre notre monde plus sûr : C'est notre ambition, et nous le prouvons en offrant des solutions innovantes pour protéger vos projets de vie.